mardi 11 juillet 2017

Imaginaire

Cet improbable endroit
Aux limites changeantes
Qui s’immisce parfois
Entre deux certitudes
Ce temps non défini
Qui soudain se révèle
Et nourrit la vision
D’une autre vérité
Ce monde parallèle
Aux multiples possibles
Où rien n’est assuré
Ni tout à fait figé
J’agrandis cette faille
A peine élaborée
Dans le petit matin
La lumière a changé
Et plus rien n’est pareil
Mais je ne vais pas loin
Je n’en ai pas besoin
Mon regard s’est posé
A l’intérieur du tien


juillet 2017


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire