mardi 11 juillet 2017

Bord de mer

Atmosphère estivale
Parfums d’ambre sucrés
Jusqu’à l’écœurement
Les corps se tenaient chaud
Imbibés de soleil
Les regards s’épiaient
En plan horizontal
Quand l’orage a grondé
Le vent a dispersé
La foule de juillet
Aux teintes bigarrées
Qui avait échoué
Sur la plage de sable
La pluie a refoulé
Le grand rassemblement
Ces peaux agglutinées
Avides de goûter
Le séduisant appât
Comme mouches à miel
Sur un papier doré
Qu’on aurait laissé là
Pour mieux les attirer


juillet 2017


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire