lundi 3 juillet 2017

Canicule

C’est comme un jour d’été 
Où rien n’a d’importance
Personne à qui penser
Ni d’endroit où aller
C’est comme un jour d’été 
Débordant d’insouciance
Je m’arrime à la fleur
Dont le temps est compté
M’enracine avec elle
Chasse toute pensée
Et prends de la hauteur
En regardant le ciel
Je voudrais demeurer
Assise sans bouger
M’imprégner de silence
Sous l’arbre protecteur
La chaleur a plombé
Mes dernières errances
C’est comme un jour d’été
Gagné par la torpeur


juin 2017


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire