mardi 11 juillet 2017

Le cours des choses

Et c’est déjà le temps
Des premières moissons
Les champs sont mis à nu
Livrés au bleu du ciel
La terre a tant donné
Malgré les aléas
Rien n’a pu arrêter
Le cycle de la vie
Dans le grand tourbillon
Des mois et des années
Apprendre à regarder
Ce qui est essentiel
Bientôt seront coupés
Les orges de l’hiver
Le nez dans tes cheveux
Je m’enivre de toi
Tout en faisant un vœu
Je pense à l’éternel


juillet 2017


Bord de mer

Atmosphère estivale
Parfums d’ambre sucrés
Jusqu’à l’écœurement
Les corps se tenaient chaud
Imbibés de soleil
Les regards s’épiaient
En plan horizontal
Quand l’orage a grondé
Le vent a dispersé
La foule de juillet
Aux teintes bigarrées
Qui avait échoué
Sur la plage de sable
La pluie a refoulé
Le grand rassemblement
Ces peaux agglutinées
Avides de goûter
Le séduisant appât
Comme mouches à miel
Sur un papier doré
Qu’on aurait laissé là
Pour mieux les attirer


juillet 2017


Abandon

Au beau milieu du jour 
Je casse la routine
Et sors des habitudes
Je t’emmène avec moi 
Revisiter mon île
Trop longtemps désertée
Mon île aux pas perdus
Où je t’ai tant cherché
J’ai cherché n’importe où
A tort et à travers
Remué ciel et terre
Quand tu étais si près
Un sentiment diffus
Remonte à la surface
Quelque part entre nous
Un élan retrouvé
Une vague d'amour
Une digue qui lâche


juillet 2017


Imaginaire

Cet improbable endroit
Aux limites changeantes
Qui s’immisce parfois
Entre deux certitudes
Ce temps non défini
Qui soudain se révèle
Et nourrit la vision
D’une autre vérité
Ce monde parallèle
Aux multiples possibles
Où rien n’est assuré
Ni tout à fait figé
J’agrandis cette faille
A peine élaborée
Dans le petit matin
La lumière a changé
Et plus rien n’est pareil
Mais je ne vais pas loin
Je n’en ai pas besoin
Mon regard s’est posé
A l’intérieur du tien


juillet 2017


A vif

Une émotion de trop 
Une entaille au contrat
Et le doute accompli
Dans une vérité
Qui flambe et m’éblouit
Jusqu’à me consumer
Il ne reste plus rien
Qu’un petit tas de cendres
Sur le bord d’un chemin
Où nous étions ensemble
Il ne me reste plus 
Que mes yeux pour pleurer
Mais je ne pleure pas
Puisque je le sentais
Depuis longtemps déjà
Dans ton col odorant
Elle était imprégnée
Je humais votre après
Dans la sueur collée
Au tissu mensonger
Et tout se mélangeait
Dans la vie, dans tes bras
Dans l’unique baiser
Qui nous réunissait
Maintenant que tu sais
Maintenant que je sais
Je voulais demander
Pourquoi m’as-tu trompée ?

juillet 2017



Après

Après les rendez-vous
Les attentes confuses
Les paroles manquées
Le trouble à infini
Et les actes tronqués
Les discours imprévus
Et quelques vérités
Le silence a produit
Un verbe à l’imparfait
J’ai pourtant attendu
Que l’écho de nos voix
Se plaise à ricocher
Sur le mur incertain
De nos coïncidences
J’ai voulu me livrer
Au bord d’une émotion
Mais tu n’y étais pas
J’ai reçu ton absence
Comme un revers de main
Et j’ai pris tes dix doigts
Comme une négligence
Le vide de plein fouet
A fait la différence

juillet 2017


Fragile

C’est comme une surprise
Une offre inattendue 
La trace d’un espoir
Le souffle d’un soupir
Le reflet d’un début 
Quand s’efface le noir

Dans un jeu de lumière
Se tisse une impression
Un sentiment diffus
Pénètre l’atmosphère
Je serai bientôt là
Où tu ne m’attends plus


juillet 2017